Les Rencontres Photographiques de Dunkerque

Le Château Coquelle dispose d’une galerie qui lui a permis de mettre en œuvre de longue date des expositions de photographie. Ce travail repose sur les objectifs suivants :

  • Développer un cycle annuel d’exposition qui permet de construire des espaces de débats et de conférence associés aux présentations des expositions.
  • Permettre l’émergence artistique par l’accueil une fois par an d’un artiste en devenir qui réalise sa première exposition.
  • Apporter une ouverture esthétique et artistique par l’accueil d’artistes et plasticiens en photographie contemporaine.
  • Construire un processus d’accessibilité des expositions aux temps scolaires et structures partenaires collectives.

Découvrez toute la programmation photographique 2017/2018 du Château Coquelle, dans et hors les murs :

Bienvenue au jardin
Marcelle THOORIS, Xavier RENARD et Philippe GARDELEIN
Jusqu’au mois d’avril 2018 dans le parc Coquelle

Regards multiples
4 regards sur la collection du LAAC
Du 15 septembre au 22 décembre 2017 dans la galerie Robert CHATA


La couleur des filles
Julie MARESQ
Visible du 21 octobre au 22 décembre 2017 dans le Petit Salon


Debout, d’un bloc
Pierre-Yves BREST
Du 13 janvier au 10 mars 2018 dans la galerie Robert CHATA


To Those Who Did Not Make It
Emmanuel GUILLAUD
Du 13 janvier au 24 février 2018 dans le Petit Salon

Un territoire fluide
Martine-Emilie JOLLY
Du 24 mars au 05 mai 2018 dans la galerie Robert CHATA


Projets de territoires

Chantal  VEY / « Contro-Corrente »   
Ce projet de résidence en cours, inscrit conjointement dans les projets de développement de la photographie et des arts du récit du Château Coquelle, mêle images et textes pour un récit de voyage sur les traces de Pier Paolo PASOLINI (La longue route de sable) et a donné lieu à deux expositions sur le territoire de Dunkerque. Une dernière étape de travail est en cours de conception, visant la production d’une exposition finale et rétrospective, assortie d’un programme de diffusion ainsi que d’une édition.

Sophie DEBALLE
Un projet de résidence photographique est en cours de conception avec l’artiste Sophie DEBALLE. Cette démarche fait suite aux collaborations menées par le passé avec la Ville de La Panne en Belgique, mais aussi au regard du travail de création de l’artiste qui a mené par le passé des projets de résidence portant sur la thématique des espaces forestiers.
Le territoire de La Panne est singulier du fait qu’il s’est construit autour d’espaces forestiers. Il s’agit d’une spécificité sur le littoral nord de la Belgique. Le projet de création envisagé portera sur cette singularité, notamment dans une réflexion sur la construction urbaine qui en a résulté, ainsi que sur les hommes qui vivent cet espace forestier étonnant.

Mariantonia LE PRETE / porTraits
Ce projet, né en 2016, vise à tirer parti des liens institutionnels qui existent entre les villes portuaires de Dakar (DK) et de Dunkerque (DKR). Il veut comprendre et illustrer la manière dont certains défis du développement des activités portuaires et maritimes et de la reconfiguration des territoires sont perçus, pensés et mis en œuvre dans des sociétés en mutation au Sénégal. Pour cela, les étudiants des masters Management Portuaire et Maritime et Logistique et Transport de l’Université du Littoral Côte d’Opale et du centre Trainmar de Dakar ont réalisé des reportages qui rendent compte de la mutation des territoires littoraux.

Centre de ressources photographiques
En 2016, un forum de recherche sur le lien existant entre la pratique en amateur des arts plastiques et les ressources documentaires a été mis en œuvre, dans une collaboration étroite avec l’École d’Arts de Denain, le Centre d’Arts Plastiques et Visuels de Lille et l’École d’Arts Plastiques de l’agglomération de Saint-Omer. Ce projet nommé « Pratiquer la ressource – Ressourcer la pratique », sera augmenté cette saison d’une démarche de diffusion et d’exploitation des actes du Forum, visant à valoriser les éléments de connaissances et de débats issus de la recherche menée collectivement.
Par ailleurs, le Centre de ressources photographiques du Château Coquelle va poursuivre sa démarche de conception de son exploitation. De fait, il importe de préciser que son schéma d’exploitation fera l’objet d’une réflexion visant notamment à en élargir le périmètre d’action, en y intégrant d’autres ressources liées aux projets du Château Coquelle (Arts du récit, Danse, Arts plastiques). À terme, un Centre de ressources de l’ensemble des actions du Château Coquelle est à envisager.

CENTRERESSOURCESDOCU